Si vous êtes un adepte de sneakers, vous épluchez sans doute toutes les boutiques à la recherche de chaussures à la fois responsables et éthiques. Malheureusement, le catalogue n’est pas forcément très vaste, mais au cours de nos recherches, nous avons trouvé des baskets au look très sympathique. Nommées N’Go Shoes, elles présentent quelques avantages.

Une marque nantaise conçue dans un but précis

Ronan Collin et Kevin Gougeon sont des amis d’enfance, ils ont eu le souhait de développer une marque dont la fonction est double. Ces chaussures ethniques N’Go Shoes proposent un look très intéressant que ce soit pour les hommes ou les femmes. Il sera alors très facile de les porter avec un pantalon, un pantacourt et même un short pour madame ou monsieur. En parallèle de cette mode, nous avons identifié un but précis puisque cette marque nantaise a le souhait de construire des écoles dans des villages situés au Vietnam.

  • Cette idée est venue alors que l’un des deux créateurs suivait une ONG au Vietnam.
  • Kevin de son côté voulait se lancer dans l’économie sociale et solidaire.
  • Ronan connaît parfaitement le Vietnam, la marque de chaussures commence à voir le jour.
  • Via une campagne de crowdfunding, ils trouvent les fonds nécessaires pour la fabrication des sneakers.

Trois valeurs mises en avant par ces chaussures

Le duo a l’occasion avec les N’Go Shoes de se focaliser sur l’artisanat équitable (une main-d’oeuvre 100 % locale du côté d’Hanoï), mais également la solidarité ainsi que l’écologie. Ce dernier point est pour l’instant mis entre parenthèses puisque les deux amis d’enfance tentent de trouver une solution pour que la teinture soit naturelle. Le succès fut au rendez-vous puisque les chaussures ont largement été précommandées dès le lancement. Elles sont donc parfaitement inscrites dans les tendances de la mode et elles ont permis à l’école Au Bonheur des Explorateurs de voir le jour.

Il est important de préciser que pour chacune des paires achetées, 2 euros sont reversés à l’ONG Sao Bien qui est à l’origine de la construction. Ce sont donc 120 enfants qui ont été scolarisés et deux des sept écoles ont été ouvertes grâce à ces sneakers. Ces chaussures très stylées sont vendues 89 euros pour la version avec du cuir tannage végétal contre 69 euros pour le modèle en toile.

Noter cet article