Robes de soirée, strass, paillettes, luxe… Tous ces thèmes avaient grandement leur place lors de l’ouverture du Festival de Cannes 2017, mais un intrus s’est pratiquement glissé dans la photo de famille aux côtés de Victoria Abril. Alors que certaines crient au scandale, d’autres adorent ce choix ambitieux.

Un simple kimono enflamme le Web lors de l’ouverture du Festival de Cannes

La grande messe du cinéma français a ouvert ses portes avec le traditionnel défilé des stars. Les célébrités apprécient le crépitement des appareils photo, elles peuvent ainsi dévoiler avec fierté leur nouvelle silhouette acquise à coups de restrictions et de jus de citron. C’est également le moment de partager son coup de cœur en termes de prêt-à-porter, nous avons donc assisté le 17 Mai dernier à une multiplication des tenues. En 2017, ce n’est toutefois pas une robe transparente, un dos nu ou encore une allure vulgaire, et même un morceau de sein qui a été sous le feu des projecteurs. C’est en réalité Victoria Abril qui a su capter l’objectif des photographes avec un kimono comme celui-ci.

Victoria Abril est une adepte des looks extravagants

En moins de 24 heures, la tenue de l’actrice avait fait le tour du globe, car son look digne des Geishas n’est pas passé inaperçu. Ne pensez pas une seconde que vous pourrez enfiler ce vêtement sur la plage, il dénote totalement avec le décor. Vous aurez même tendance à suffoquer sous les 40 degrés à l’ombre. Ce choix n’est toutefois pas surprenant, Victoria Abril aime se démarquer, elle avait déjà joué la carte de l’insolite en 1997 en dégainant un string mandarine qui n’était pas du goût de toutes les fashionistas. Avec son kimono robe emprunté à la tradition japonaise et aux motifs africains, elle a souhaité rendre hommage à Pedro Almodovar, le président de cette 70e édition.

Le choix du kimono robe n’est finalement pas si surprenant

Son ouverture de bal avec un haut tambourin tressé n’est donc pas passée inaperçue. Rapidement, cette tenue insolite s’est retrouvée sur tous les réseaux sociaux. Certes, les critiques ont été nombreuses, d’un côté Victoria Abril a été pointée du doigt pour cette envie insupportable d’attirer le regard. D’autres ont salué son côté visionnaire, car le kimono pourrait bien reprendre les commandes du prêt-à-porter. D’ailleurs, avec la saison des mariages qui approche à grands pas, cette tenue pourrait trouver aisément sa place. Les femmes qui ne se sentent pas à l’aise dans une robe auront la chance de sélectionner un kimono qui sera accompagné des traditionnels derbies pour un style totalement décontracté.

Noter cet article