Le streetwear trouve ses origines aux Etats-Unis et plus précisément à New York. Apparu dans les années 80 après l’éclosion de la culture urbaine, ce style vestimentaire est le carrefour des modes hip-hop, rasta, et sportwear. Du fait de ces diverses influences, cette mode est en perpétuelle évolution et ses adeptes ne manquent pas d’audace pour la faire évoluer.

Ceux qui ont porté le mouvement streetwear

Très attachés à la culture urbaine, les artistes hip-hop ont naturellement grandement contribué à diffuser l’image de cette mode. D’abord une source d’inspiration pour leurs fans à travers leurs clips et leurs pochettes d’albums, certaines stars ont surfé sur la vague streetwear en lançant leur propre ligne de vêtements. On peut notamment citer JoeyStarr en France avec la marque COM8 dans les années 90 ou encore Pharrell Williams aux Etats-Unis qui lança sa marque IcreCream en 2013. Nous avons ensuite rapidement assisté à l’ouverture des premières boutiques streetwear spécialisées.

De nos jours les marques streetwear se développent énormément et, à présent, ce sont parfois même les artistes « urbains » qui sont habillés par les grandes marques qui souhaitent promouvoir leurs produits. On voit donc bien qu’il s’agit d’un secteur qui ne connait aucun problème de promotion. Il y a de plus en plus de marques de vêtement, de plus en plus d’artistes qui incarnent la culture urbaine, et internet offre une visibilité et une spontanéité qui permet aux modes de se propager à une vitesse folle.

Un problème d’image

Il ne faut pas oublier que, comme son nom l’indique, le streetwear est né dans la rue et principalement dans les quartiers défavorisés. Cette culture est arrivée à point nommé pour une jeunesse américaine qui a trouvé là un moyen de s’unir derrière un mouvement, plus qu’un simple style, dans une société où ils se sentaient marginalisés.

Pour cette raison un certain nombre de stigmates sont apparus et cette culture fut apparentée à la culture anarchiste et anticonformiste.

A présent la donne est différente. Le style streetwear compte parmi ses valeurs fondatrices la liberté, l’expression, la singularité, et c’est ce qui va permettre à chacun d’adopter son propre style en partant de ses propres influences urbaines. Maintenant c’est l’ensemble des classes sociales et une tranche d’âges bien plus large qui sont touchés par ce mouvement.

Et donc comment on s’habille streetwear ?

Il y a 20 ou 30 ans cette mode incarnait la démesure. Il fallait porter de grosses baskets, une casque large à visière plate, un sweat à capuche XXL et surtout l’incontournable baggy. Comme nous l’avons vu le streetwear a bien évolué et il est maintenant possible de coller parfaitement à la tendance tout en adoptant un style plus … mesuré.

Maintenant, parmi les indispensables d’une garde-robe streetwear, on pourrait trouver l’indétrônable sweat à capuche, cette fois-ci ajusté, un jean qui tombe naturellement, avec un léger ourlet, sur une paire de sneakers. Sneakers vous avez dit ? Oui, c’est comme cela que l’on appelle ces chaussures vintages et confortables inspirées des chaussures de sport des années 80 et utilisées pour la ville aujourd’hui. 

Noter cet article